STATUTS

ARTICLE PREMIER - NOM 

 

Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er juillet 1901 et le décret du 16 août 1901, ayant pour titre : L’@psychanalyse -  ( L’@P)

 

 

ARTICLE 2 - BUT, OBJET 

 

Cette association a pour objet :

 

- De faire vivre, d’interroger, de renouveler et de transmettre le discours et la clinique psychanalytiques dans le lien social.

- De se donner les moyens de traiter de l’impossible dans la formation des analystes en (re)considérant les enseignements tirés des différents dispositifs mis en œuvre dans l’histoire de la psychanalyse et en soutenant des possibles innovations.

- D’engager et d’encourager des ouvertures et des passerelles avec d’autres disciplines.

- De s’attacher à prévenir les effets corporatistes d’entre-soi, l’hermétisme du discours et les effets de la pulsion de mort sur le plan institutionnel.

- De (re)penser la place de la psychanalyse dans la cité.

 

Les activités suivantes sont envisagées dans ce but :

 

  • Journées d’étude et colloques

  • Séminaires

  • Cartels

  • Groupes de travail

  • Présentations et publications d’ouvrages, de revues et d’articles sur papier et/ou sur Internet

  • Création d’un site internet

 

 

ARTICLE 3 - SIÈGE SOCIAL


Le siège social est fixé à MONTPELLIER dans le département de l’Hérault. Il pourra être transféré par simple décision du bureau.

 

 

ARTICLE 4 – DUREE

 

La durée de l’association est illimitée.

 

 

ARTICLE 5 - COMPOSITION ET ADMISSION

 
L'association se compose de :

 

Membres actifs : ils participent de façon active à la vie de l’association.

Pour être membre, il faut faire la demande d’adhésion au bureau qui communiquera les modalités d’entrée dans l’association. Les membres actifs doivent, pour valider leur adhésion, verser annuellement une cotisation dont le montant est fixé par l’Assemblée Générale.

 

Les membres actifs s’engagent à respecter les statuts et l’éventuel règlement intérieur de l’association.

 

 

 

ARTICLE 6 – RADIATIONS

 

La qualité de membre se perd par :

 

a) La démission.

b) Le décès.

c) La radiation prononcée par le bureau pour non-paiement de la cotisation ou pour motif grave, l'intéressé ayant été invité à fournir des explications devant le bureau et/ou par écrit.

 

 

ARTICLE 7 - AFFILIATION

 

L’association peut par ailleurs adhérer à d’autres associations, unions ou regroupements par décision de l’Assemblée Générale.

 

 

ARTICLE 10 - RESSOURCES

 

Les ressources de l'association comprennent :

1° Le montant des cotisations.

2° Les subventions de l'Etat, des départements et des communes.

3° Les dons.

4° Les droits d’entrée aux manifestations organisées par l’association.

5° La vente de publications.

6° Toutes les ressources autorisées par les lois et règlements en vigueur. 

 

 

ARTICLE 11 - ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE

 

L'assemblée générale ordinaire comprend tous les membres de l'association. Elle se réunit chaque année.
Quinze jours au moins avant la date fixée, tous les membres de l'association sont convoqués par les soins du secrétariat par courrier électronique (ou courrier postal, si ce n’est pas possible). L'ordre du jour est fixé par le bureau et figure sur les convocations.

Le bureau préside l'assemblée et expose l’activité de l’association et sa situation morale et financière. L’assemblée générale fixe sur proposition du bureau le montant des cotisations annuelles à verser par les membres.

Les décisions sont prises à la majorité des voix des membres présents ou représentés (modalités fixées par le bureau).

Il est procédé tous les deux ans au renouvellement des membres sortants du bureau.
Les décisions des assemblées générales s’imposent à tous les membres, y compris absents ou représentés.
 

 

ARTICLE 12 - ASSEMBLEE GENERALE EXTRAORDINAIRE

 

Si besoin est, ou sur la demande de la moitié plus un des membres inscrits, le bureau peut convoquer une assemblée générale extraordinaire, suivant les modalités prévues aux présents statuts et éventuellement dans le règlement intérieur.

Les modalités de convocation sont les mêmes que pour l’assemblée générale ordinaire.

Les délibérations sont prises à la majorité des membres présents ou représentés (modalités fixées par le bureau).

 

 

 

 

ARTICLE 13 - LE BUREAU

 

L’assemblée générale élit tous les deux ans, parmi ses membres, un bureau composé de:


1) Un-e président-e

2) Un-e trésorier-e

3) Un-e ou plusieurs secrétaires

Les fonctions de président et de trésorier ne sont pas cumulables.

 

 

ARTICLE 14 - INDEMNITES

 

Toutes les fonctions, y compris celles des membres du bureau, sont gratuites et bénévoles. Seuls les frais occasionnés par l’accomplissement de leur mandat sont remboursés sur justificatifs. Le rapport financier présenté à l’assemblée générale ordinaire comporte, par bénéficiaire, les remboursements de frais de mission, de déplacement ou de représentation.

 

ARTICLE 15 - REGLEMENT INTERIEUR

 

Un règlement intérieur peut être établi par le bureau, qui le fait alors approuver par l'assemblée générale. Ce règlement éventuel est destiné à fixer les divers points non prévus par les présents statuts, notamment ceux qui ont trait aux modalités d’admissions et à l'administration interne de l'association. Une charte

éthique pourra être rédigée, annexée au règlement intérieur.
 

 

ARTICLE 16 - DISSOLUTION

 

En cas de dissolution prononcée lors d’une assemblée générale ou selon les modalités prévues à l’article 12, un ou plusieurs liquidateurs sont nommés, et l'actif net, s'il y a lieu, est dévolu à un organisme ayant un but non lucratif (ou à une association ayant des buts similaires) conformément aux décisions de l’assemblée générale extraordinaire qui statue sur la dissolution. L’actif net ne peut être dévolu à un membre de l’association, même partiellement, sauf reprise d’un apport.

 

 

Article 17- LIBERALITES :

 

Les procès-verbaux de délibération d’Assemblée Générale extraordinaire qui portent sur des modifications statutaires ou sur une dissolution et les décisions d’assemblée générale ordinaire qui portent sur la nomination des membres du bureau sont envoyés ou déposés en Préfecture (ou en sous-préfecture) et joints aux  déclarations modificatives .

 

 

 

 

                                                                                  « Fait à Montpellier, le 12 décembre 2017 »

 

 

 

 

 

Le président, Joseph Rouzel                                          

 

Le secrétaire,  Jacques Cabassut                                      

 

La trésorière, Aline Cabassut, remplaçant Isabelle Pignolet de Fresnes

Bilan moral de l’@p

 

A 1 an ½ de fonctionnement. Les statuts fixent les trois membres du bureau sur 2 ans (il n’y pas de CA, pour voyager léger).

Nous avons décidé de cette date de l’AG afin qu’il y ait un maximum de membres présents, puisque certains participent au séminaire… Le reporter à la date exacte, décembre 2020, n’aurait pas de sens. 

Ordre du jour:

  • Bilan moral et financier

  • Discussion

  • Le colloque de Paris

  • Élection du nouveau bureau

Quand je me retourne, il y a eu la défection d’Isabelle Pignolet de Fresnes qui a creusé un trou dans notre trio de départ. Ce qu’elle nous a laissé en héritage, qu’elle que soient les raisons intimes qui l’ont poussé à se retirer de l’association, c’est une mise en acte de l’objet @, là où il poinçonne un effet de réel et de perte. Peut-être cette position de retrait marque-t-elle l’essence même du féminin. Alors il a fallu se débrouiller, Jacques moi, sans elle. Entendons l’équivoque. Comme un avion… sans aile ! Donc apprendre à tenir dans le vide. Aussi, dans l’après-coup, malgré elle, car ce que trame un sujet dans le choc de l’événement le dépossède (Alain Badiou, L’éthique. Essai sur la conscience du mal, Nous, 2003), je l’en remercie. 

 

Jacques et moi-même, avec Aline Cabassut qui nous a rejoint au poste de trésorière, je m’aperçois que ce dont nous n’avons eu de cesse, c’est d’ouvrir des espaces : 

 

  • Un site Internet publiant des travaux (écrits ou filmés) des membres et autres, et présentant les diverses activités. 

  • Un séminaire qui a fonctionné une fois par mois sur le thème de : « Le lien social et les quatre discours : des métiers encore impossibles ? ». On trouve la plupart des textes des intervenants sur le site.  

  • Un colloque en octobre 2018 sur « Retrou(v)er la psychanalyse : éloge de l’impossible », avec une centaine de participants.

  • Une journée en mai 2019 sur « La psychanalyse au risque du politique ». Avec également une centaine de participants.  

  • Un séminaire d’été sur « Topologie et clinique » animé par Jeanne Lafont, membre de l’association, avec 20 participants.

  • Un cartel par skype avec nos collègues du Brésil, avec comme plus-unle projet l’organisation d’un colloque en 2020 ou 2021 à Belo Horizonte.

  • Par ailleurs nous avons toujours en perspective un travail de réflexion sur la passe à mettre en chantier.

 

Dans les projets :

 

  • Le séminaire poursuit son chemin avec pour thème en 2019-2020 : « L’acte de création ». Reprise le 17 septembre. 

  • Un colloque les 23 et 24 mai 2020 à Paris, sur le même thème à l’Institut protestant de théologie.

  • Une journée à Marseille avec Marc MAXIMIN et Katia JEUDY, sur les questions sociales… autour de « "Diriger, éduquer, soigner : et l'humain dans tout ça ?"

  • Guillaume NEMER, membre de l’association, qui vient de créer la maison d’édition Le Retrait, publiera prochainement les textes du colloque du 11 mai.

Les détails et informations utiles seront affichés sur le site. 

 

S’il y a des propositions des membres en région, cartels, séminaires, journées etc Envoyez-moi un mot : nous en ferons part sur le site. 

 

Ce qui nous a manqué ce sont des moments plus fréquents d’échange et de débats. Autant Jacques que moi sommes pris par nos activités et n’avons eu que quelques moments trop rares pour nous retrouver, généralement avant le séminaire, ou après autour d’un plat et d’un verre à notre cantine « Burger et ratatouille », qui fut aussi le lieu de création de l’association par le trio d’origine. Évidemment ce type d’organisation offre les qualités de ses défauts : la légèreté et la rapidité des prises de décision.   

 

Le temps est venu de passer la main à un nouveau bureau (trois membres). Le bureau actuel est sortant. D’emblée nous avons opté, une fois assise l’association dans ses fondations, pour que d’autres membres que les fondateurs puissent tourner dans les fonctions (président(e, secrétaire, trésorier(e)). Ceci me parait indispensable dans une association de psychanalyse, pour faire autorité et éviter, autant que faire se peut les abus de pouvoir et l’imaginaire qui fait que d’aucuns se prennent pour la fonction. Fait autorité la façon dont chacun s’autorise, de lui-même et de quelques autres. Une association de psychanalyse n’a rien d’une confrérie religieuse ni d’une communauté sectaire. Dès la création nous avons essayé de sortir de l’entre-soi où se complaisent un certain nombre d’associations. Une association de psychanalyse soutient chacun dans sa capacité à être seul, en y ajoutant, comme le précise Winnicott,… parmi les autres. C’est la seule façon de faire École, comme nous le confiait Marie-Jean Sauret lors de son intervention au colloque d’octobre 2018 (Marie-Jean-Sauret, « Une politique de la psychanalyse », Psychanalyse YETU, n°43, 2019/1, p. 157-168).

 

Des membres solitaires mais solidaires, des associations de psychanalyse solitaires mais solidaires peuvent, si l’on se donne la peine de renoncer au pouvoir imaginaire de « la petite différence », et de sortir des clivages douillets et féroces entre freudiens et lacaniens, constituer une École en mouvement.  (Dans son adaptation de Requiem de William Faulkner, Albert Camus, fait dire à Temple Stevens que, elle et Nancy sont « solitaires ensemble ».)

Aucune association n’est dépositaire de ce mouvement pour faire école, mais par la mise en œuvre du désir décidé de chacun, il peut advenir qu’il y ait «… une École qui existera ou non». (Lacan, « Une procédure pour la passe », Ornicar, n°37, avril-juin, 1986, p. 7.)   

 

Joseph ROUZEL, Président de L’@psychanalyse

Montpellier le 10 août 2019    

© 2019/2020 par L'@psychanalyse

  • Facebook Social Icon