sam. 19 déc. | Faculté de Théologie Protestante

Colloque annulé.

Colloque de l’@psychanalyse Changement de dates à cause de la pandémie: Samedi 19 et dimanche 20 décembre 2020 Institut Protestant de Théologie 83 Boulevard Arago, 75014 PARIS
Les inscriptions sont closes
Colloque annulé.

Heure et lieu

19 déc. 2020 à 08:30 – 20 déc. 2020 à 17:00
Faculté de Théologie Protestante, 83 Boulevard Arago, 75014 Paris, France

À propos de l'événement

Au vu des incertitudes sanitaires, la mort dans l'âme, pour la deuxième fois l'association l'@psychanalyse est obligée d'annuler le colloque prévu à Paris le 19 et 20 décembre sur "L'acte de création". Nous ne reporterons pas à une troisième tentative... Et nous ne souhaitons pas non plus céder aux sirènes de la "visio" qui inonde le champ des relations humaines. Mais tout n'est pas perdu: nous allons réunir les textes des intervenants dans un ouvrage à paraitre aux Editions l'Harmattan au printemps, dans la collection "Psychanalyse et lien social". 

« … la clinique s’attache quant à elle à la nouveauté dans la transmission ou, dit autrement, à l’intransmissible de la répétition, en un mot à la création. » Michel Lapeyre, La méthode clinique, Edition de La Petite Librairie, 2019.

L’acte…

L’acte psychanalytique, thérapeutique, pédagogique, éducatif, artistique, politique, sexuel… est un acte de création. Le passage par l’acte se distingue du passage à l’acte. Il implique une rupture, un déplacement et un franchissement. Il jaillit on ne sait d’où, ex-nihilo, dit la tradition, reprise par Lacan dans le Séminaire VII (L’éthique de la psychanalyse, Seuil, 1986) en l’illustrant de l’acte poétique du troubadour. Ce que commente magistralement le regretté Jean-Daniel Causse : « … la création ex nihilo signifie que la création n’est jamais le prolongement du créateur, mais l’émergence d’une altérité capable d’exister de façon distincte et autonome. La création est une séparation… » (Jean-Daniel Causse, Lacan et le christianisme, Campagne première, 2018).  Point d’ouverture et de trouage dans le sujet, là où perfore l’@.  Toujours Jean-Daniel Causse : « Il y a un trou dans la nomination qui permet d’inventer, de créer là où le sujet n’avait que la forme statufiée du destin. » 

L’acte exige cependant des conditions sociales autant que subjectives, un contexte, des entours, politiques et institutionnels, pour son avènement. Loin que l’on puisse poser un acte, comme on le dit souvent, l’acte nous… dépose et nous dépossède. L’acte, en ce qu’il échappe et produit une rupture pour chacun, nous conduit à une éthique : comment rester fidèle, si l’on suit Alain Badiou, à ce qui nous a rompu ? « Fais tout ce que tu peux pour faire persévérer ce qui a excédé ta persévérance. Persévère dans l’interruption. Saisis dans ton être ce qui t’as saisi et rompu », précise Badiou. (L’éthique. Essai sur la conscience du mal, Nous, 2003.) Nous débouchons ainsi sur une « éthique des vérités », sachant qu’il n’est de vérité que du sujet parlant. Dans cette perspective est mise en acte la « possibilité de l’impossible », que ce soit dans la rencontre amoureuse, l’invention scientifique, les trouvailles de l’artiste, l’irruption du nouveau en politique ou les surprises du thérapeute, de l’éducateur, de l’enseignant... 

COLLOQUE de l’@psychanalyse

Changement de dates pour cause de pandémie 

19 et 20 décembre 2020 : « L’acte de création »

Amphi de l’Institut Protestant de Théologie - 83, Bd Arago, Paris XIV

L'organisation risque de subir quelques modifications;

Samedi 19 décembre 9h-12h30

Animation : Joseph Rouzel

Jacques Cabassut, Président de L’@psychanalyse, Présentation du colloque

Intervenants 

Dany-Robert Dufour, Pourquoi les trumains?

Gaelle Lego et Sophie Lespeix, Créer en institution…

Jacques Cabassut, (Trans)-mission impossible.

Samedi14h- 17h30

Animation : Guillaume Nemer

Intervenantes :

Agnès Benedetti, L’épreuve du vide dans l’acte de création.  

Nicole Caligaris, Point de fuite.

Claire Lecoeur, Donner un corps de récit aux mots du trauma.

Geneviève Dindart, La création n'a aucune forme. 

Samedi 18h-19h30 : Spectacle " ça crée en poésie" 

* Geneviève Dindart et Joseph Rouzel, Le grand mangeur d'aube.

* Jeanne Lafont, A la manière de Guillevic

* Nicole Caligaris, Le pays fertile

* Claire Lecoeur, Le livre des ciels

* Agnès Benedetti, La Fermeture, accompagnée par Charles Calmel (contrebasse)

Dimanche 20 décembre 9h-12h30

Animation : Jacques Cabassut

Intervenants :

Pierre Bruno, Rêve et création.

Alain Badiou, Une vérité n’est jamais une adéquation, mais toujours une création.

Jeanne Lafont, Création et imitation.

Dimanche 14h-17h

Animation : Agnès Benedetti

Intervenants :

Francis Hofstein, La création du psychanalyste.

Guillaume Nemer, Marx et le passage par l’acte.

Joseph Rouzel, ça crée, nom de dieu !

- Nicole Caligaris, écrivain

- Dany-Robert Dufour, philosophe

- Pierre Bruno, psychanalyste 

- Jeanne Lafont, psychanalyste  

- Francis Hofstein, psychanalyste  

- Gaëlle Lego et Sophie Lespeix, psychologue et éducatrice  

- Jacques Cabassut, professeur de psychopathologie  

- Joseph Rouzel, psychanalyste, écrivain  

- Alain Badiou, philosophe  

- Claire Lecoeur, consultante formatrice en écriture

- Geneviève Dindart, peintre, psychanalyste  

- Guillaume Nemer, psychanalyste, éditeur  

- Agnès Benedetti, psychanalyste  

Billets
Prix
Qté
Total
  • Tarif normal
    €120
    €120
    0
    €0
  • Épuisé
    Tarif étudiant / chômeur
    €50
    €50
    0
    €0
Total€0

Partager cet événement